A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z #
Résistance
Genre Reggae
Country France
WEB http://www.valere-reggae.com/

Nicolas Valère Sainte-Rose né en Martinique est issu d'une famille de 10 enfants dont 8 filles et 2 garçons. Dès sa plus tendre enfance il prenait les vielles cuisinières et des faitouts avec lesquels il se fabriquait une batterie originale.

Il assistait sa sœur Véronique dans ses répétitions de danse folklorique du ballet "Les Flamboyants" c'est là que pour la première fois il a tapé sur une vraie batterie et qu'il a été envouté. Ne pouvant pas s'acheter une batterie ,il est allé en forêt pour trouver un tronc de cocotier dans lequel il a fabriqué son premier jembé .Tous les soirs, il jouait des percussions sur des rythmes reggae, et anabengui avec ses copains d'enfance aux abords du Lorrain.

Appelé pour son service militaire à Metz en Lorraine au contact de musiciens lecteurs, il a pris conscience de ce que la musique représentait pour lui tout en regrettant de ne pas avoir choisi de faire de la musique à l'armée.

Après son service il est resté un an à Bagneux où un ami qui s'appelle Freedom musicien bassiste du groupe RMTG remarque son sens du rythme et lui conseille de persévérer dans cette voie et de jouer de la batterie.

En décembre 1987, de retour en Martinique il s'achète sa première vraie batterie avec l'aide de ses mêmes copains d'enfance. En 1988, il joue avec le groupe Radical Roots jusqu'en 1990 où il apprend les bases des rythmes reggae.

Après un break de deux ans, il rentrera dans le groupe Spiritualem jusqu'à sa dissolution. En 1995, il est contacté par le ballet Pomme Cannelle bien connu sur le plan international ; c'est là qu'il va perfectionner sa technique en jouant les rythmes traditionnels des caraïbes: la béguine, le zouk, la mazurka, le boléro, la valse, le compas, la salsa etc. ...

Il joue aussi dans le ballet Afro-caraibe de sa commune natale. Après un nouveau break de courte durée, rencontre avec le groupe Mastock du chanteur Hilaire Hartock dont il deviendra le batteur et grâce auquel il commencera à interpréter ses propres compositions au sein de leur répertoire.

 Nombreux concerts dans les fêtes patronales. Après avoir rencontré à Pâques, en 1999 l'association les Routes Musicales de Clermont-Ferrand il persuade le groupe de tenter leur chance en Métropole où ils vont se produire sur différentes scènes: la MJC de Montluçon, le balthazar à Thiers, la coopérative de mai en première partie de U Roy.

En 2000, le groupe se sépare et Nicolas s'installe alors à Saint Amant Tallende, en Auvergne. Là , avec deux autres musiciens enregistrement chez Sophiane-Production d'un CD démo de 10 titres.

En 2003, création du groupe Fusion-Vibes qui sera sélectionné au Big-Jama d'Auvergne. A la suite du tremplin Fest Nomade grâce à " l'écho des assos", le groupe enregistrera un deuxième CD démo de 5 titres au Factory Studio de Beaumont. Finallement, après quelques remaniements naissance du groupe Résistance en 2004 et avec quelques nouvelles idées enregistrement d'un CD de 13 titres sur l'album Racines au printemps 2005 toujours chez Sophiane.

Nouvelle sélection du groupe au Big-Jama d'Auvergne à l'automne.

En mai 2006, création et mise en ligne du site http://valere-reggae.com qui lui est consacré.

Plus d'infos :

www.valere-reggae.com 

Albums (1)
Songs (0)
CD CD